10 aliments à donner à bébé

Accueil / Mes conseils et astuces / 4/6 mois / 10 aliments à donner à bébé
10 aliments à donner à bébé

10 aliments à donner à bébé pendant la diversification alimentaire

Il est recommandé de commencer la diversification (introduire des aliments autres que le lait) entre 4 et 6 mois : jamais avant 4 mois révolus, mais pas au-delà de 6 mois révolus. Mais quels sont les 10 aliments à donner à bébé pendant la diversification alimentaire ? Les voici !

 

Du lait 

Le lait est le pilier de l’alimentation de l’enfant jusqu’à 36 mois pour l’apport en calcium.

A partir de 4/6 mois, le lait maternel ou le lait 1er âge ne couvrent plus la totalité des besoins nutritionnels de l’enfant : il risque en particulier un manque d’apport en fer. C’est à ce moment que débute la diversification alimentaire : 500 et 800 ml de lait (maternel ou infantile), puis une partie de cet apport lacté sera remplacé par les laitages.

À partir de 5/6 mois, il est fortement recommandé de choisir un lait 2ème âge. Le passage du lait 1er âge au lait 2ème âge a lieu lorsque l’on propose à l’enfant son premier repas sans lait. Puis, entre 10-12 mois et 3 ans (voire au-delà), il est recommandé de passer au lait de croissance, qui a une composition beaucoup mieux adaptée que celle du lait de vache.

Côté quantités, après 6 mois et jusqu’à 3 ans, il faut compter entre 500 et 800 ml de lait ou d’équivalents laitiers par jour : aux 500 ml de lait recommandés pourront donc être ajoutés progressivement une portion de fromage et un laitage.

 

Des légumes

C’est idéal de les introduire en premier pour qu’ils soient plus facilement acceptés plus tard. Ils sont mixés au début, généralement au repas de midi, directement à la cuillère. De préférence introduits un par un, afin que votre enfant apprenne le goût particulier de chaque légume. Si vous optez pour les « petits pots », préférez les « mono-saveurs ».

Pour les petits pots maison, les légumes doivent être cuits sans sel et de préférence à la vapeur. Ne rajoutez pas de sel ensuite, sauf en cas de refus de légumes très fades (mais en très faible quantité). Commencez par quelques cuillères à café, puis augmenter progressivement selon l’appétit.

S’il refuse un légume, ce n’est pas grave. Réessayez de nouveau un autre jour, sans jamais le forcer. Ne vous découragez pas, il peut l’aimer au bout de la 8ème ou 10ème fois !

 

Des fruits

Au début de la diversification, les fruits sont cuits (en compote). Pour les fruits très acides (abricot, prunes, etc.), il est possible d’adoucir la compote avec de la pomme ou de la poire. Les agrumes (mandarine, clémentine ou orange) sont habituellement débutés sous forme de jus : à boire ou à mettre dans la compote. Certains fruits comme la banane ou le melon peuvent être introduits crus (leurs bénéfices sont bien plus importants lorsqu’ils sont avalés crus).

Puis vers 6 mois, il est possible de commencer les fruits crus bien mûrs écrasés ou mixés.

Entre 6 et 9 mois, selon les compétences et l’envie de l’enfant, on propose des morceaux de fruits à prendre avec les doigts.

 

Des laitages

L’introduction de tous les laitages (yaourts, fromages blancs, petits suisses…) est possible dès le début de la diversification alimentaire.

Si votre bébé prend assez de lait maternel ou infantile (250 ml le matin + 250 ml le soir), vous pouvez lui donner les laitages classiques (au rayon frais) : yaourts natures brassés, yaourts grecs, fromages blancs, petits suisses (au lait entier pasteurisé). Ils permettent de faire découvrir d’autres saveurs et textures ou compléter le repas de bébé s’il a encore faim !

Au contraire, si votre bébé ne prend pas assez de lait spécifique (maternel ou infantile), ces besoins ne sont pas couverts. L’idéal serait alors de privilégier les laitages spécifiques bébés (au rayon bébé). Pourquoi ? Car la composition en protéines, en fer, en calcium et en acides gras est en général mieux adaptée aux besoins d’un bébé.

Alterner chaque jour. Quelques cuillères à café de yaourt au goûter de temps en temps.

 

Du fromage

Il est possible de commencer dès le début de la diversification alimentaire mais il est indispensable de choisir des fromages au lait entier pasteurisé (jamais au lait cru avant 5 ans).

Vous pouvez par exemple débuter avec de l’emmental, du comté, de la mimolette… il n’y a pas de règle ! Mais de préférence un par un et râpés vous-même dans ses purées de légumes. L’idéal est de varier le plus possible (comme pour les autres aliments) tous les jours.

 

De la matière grasse

Alternez huile de colza, de noix, d’olive (et de temps en temps un peu de beurre ou de crème) dans les préparations maison ou dans celles du commerce pour bébé qui n’en contiennent pas. Les enfants de moins de 3 ans ont des besoins importants en lipides (matières grasses) pour assurer leur bon développement. Ces lipides sont en grande partie apportés par le lait maternel ou infantile, mais doivent aussi être apportés par l’alimentation dès le début de la diversification.

 

Des céréales complètes

La famille des « céréales » regroupe le blé, le riz, le maïs, le seigle, l’orge, l’avoine, le quinoa, … Mais aussi tous les produits qui en sont issus comme les farines, le pain, le boulgour, certaines céréales (sans ajout de sucre ni graisse), la semoule, les pâtes, …

Quand les céréales sont complètes, elles sont alors bien plus riches en vitamines, minéraux et fibres. Et malgré ce que l’on peut parfois entendre, il est tout à fait possible de proposer dès le début de la diversification des céréales complètes à un bébé, c’est à dire dès 4/6 mois. Elles peuvent être ajoutées au biberon le matin et / ou le soir : 1 à 2 cuillères à café. Pour que cela se passe au mieux, n’hésitez pas lors de la diversification alimentaire, à commencer par une petite quantité et à les proposer mixées et bien cuites, mélangées à une purée de légumes. Il est aussi possible de donner un quignon de pain complet après 6 mois, ou encore du riz complet.

Si votre enfant ou vous-même avez eu l’habitude de consommer des céréales raffinées, il est possible alors d’être éventuellement surpris par la texture et le goût des céréales complètes. Dans ce cas, il faut simplement continuer à en manger régulièrement. Petit à petit, vous apprendrez à les apprécier !

 

Du poisson

Cet aliment est une source de protéines, d’oméga 3 et de fer. Il est possible d’en trouver à petits prix en conserve mais aussi en surgelé. Mais il doit être toujours choisis le plus naturel possible. Il faudra juste le mixer au début puis l’émietter au fil du temps pour faire évoluer la texture. Prenez bien le temps de regarder s’il n’y a pas d’arrêtes !

Pour les quantités :

  • 4/6 mois : 5g (soit 1 cuillère à café)
  • 6/12 mois : 5 à 10g (soit 1 à 2 cuillères à café)
  • 12/24 mois : 10 à 20g (soit 2 à 4 cuillères à café)
  • 24/36 mois : 20 à 30g (soit 4 à 6 cuillères à café).

De l’œuf

Il est aussi très intéressant pour bébé. Par contre, il doit toujours être bien cuit (dur) avant 3 ans.

Pour les quantités :

  • 4/6 mois : 1 cuillère à café
  • 6/12 mois : 1/4 (soit 1 à 2 cuillères à café)
  • 12/24 mois : 1/3 (soit 2 à 4 cuillères à café)
  • 24/36 mois : 1/2 (soit 4 à 6 cuillères à café).

 

De la viande

La viande est aussi intéressante, surtout pour sa teneur en fer. Mais il faut bien respecter les quantités par âge, comme pour l’œuf et le poisson :

  • 4/6 mois : 5g (soit 1 cuillère à café)
  • 6/12 mois : 5 à 10g (soit 1 à 2 cuillères à café)
  • 12/24 mois : 10 à 20g (soit 2 à 4 cuillères à café)
  • 24/36 mois : 20 à 30g (soit 4 à 6 cuillères à café).

 

Des légumes secs

Aujourd’hui, il est possible de les proposer à votre enfant dès le début de la diversification (dès 4-6 mois). Alors qu’avant, on disait de les introduire beaucoup plus tard, entre 15 et 18 mois.

Par contre, il est nécessaire de bien les cuire et de bien les mixer au début, car les fibres sont cassées et donc moins difficiles à digérer pour votre bébé. Pour les introduire, c’est par ici.

 

Des fruits à coque en poudre

Il est recommandé aujourd’hui d’introduire les fruits à coque sans sel ajouté, dès le début de la diversification (entre 4 et 6 mois). Il suffit de bien les mixer (pour en faire une poudre) et de les proposer avec d’autres aliments, en commençant par une petite quantité au début. Par exemple, une demi-cuillère à café en poudre peut être mélangée de temps en temps à sa purée. Pour faciliter leur consommation, ils peuvent aussi être proposés à un bébé sous forme de “purée d’oléagineux” (purées de noisettes, d’amandes…), c’est-à-dire mixés avec de l’huile. Attention, toutes les formes entières de fruits à coque sont à éviter (avant 5 ans) pour le risque d’étouffement.

Et côté allergies ? Les études aujourd’hui ont prouvé que l’introduction d’aliments allergènes lors de la diversification alimentaire serait efficace dans la prévention de l’allergie alimentaire et avant ses 6 mois. En effet, il n’est plus recommandé de retarder l’introduction des allergènes alimentaires majeurs (poissons, œufs, blé, fruits à coque…) pour un enfant à risque d’allergie ou non. Par contre, veillez à introduire séparément chacun d’entre eux. S’il y a des antécédents d’allergie dans votre famille, discutez-en avec le pédiatre de votre enfant.

Pour plus d’info, n’hésitez pas à lire notre guide « l’alimentation de 0 à 3 ans ».

Imprimer cet article Imprimer cet article

Découvrir d’autres articles

Rejoignez-nous
…….Inscription…….

Vous êtes enceinte ou vous avez un enfant de moins de 3 ans ?

Vous avez un petit budget ?

Malin pour bien grandir