Mon enfant ne mange pas de viande

Accueil / Mes conseils et astuces / 4/6 mois / Mon enfant ne mange pas de viande
Mon enfant ne mange pas de viande

Mon enfant peut-il se passer de viande ?

Votre enfant ne mange pas de viande ou très peu ? Ce n’est pas un problème, bébé peut bien grandir sans manger de viande. Toutefois, il est recommandé de la remplacer par des œufs, du poisson et de privilégier en plus certains aliments qui contiennent aussi des protéines, du fer et de bonnes matières grasses pour avoir une alimentation saine et équilibrée. Alors comment faire ? Quels aliments proposer à bébé s’il ne mange pas de viande ?

 

Les aliments à proposer à bébé s’il ne mange pas de viande

Au début de la diversification alimentaire, l’introduction de la viande en petite quantité permet de faire découvrir à bébé de nouveaux goûts et donc d’élargir sa palette de saveurs pour tendre vers une alimentation variée. Mais aussi de couvrir ses besoins en fer. S’il n’en mange pas (ou très peu), il faut veiller à la remplacer par des aliments riches en protéines, fer et Oméga 3, pour prévenir tout risque de carences. Voici une liste d’aliments à privilégier dans ce cas :

Le poisson ou l’œuf

Ils sont essentiels car ils sont la deuxième source de fer après la viande et ils contiennent de la vitamine B12. Le poisson est notamment très riche en oméga 3, indispensables pour la construction du cerveau des bébés et il est aussi riche en phosphore indispensable à la croissance des os de bébé. Au début, 1 à 2 cuillères à café par jour suffisent, puis vous pouvez augmenter progressivement les quantités, 20 g/jour soit 4 cuillères à café ou 1/3 d’œuf dur à partir d’un an.

Les légumineuses (lentilles, pois cassés, haricots rouges, blancs, …)

L’important avec les légumineuses est de bien les cuire et les mixer pour les premières bouchées de bébé. Vous pouvez les proposer en purée écrasée à la fourchette, puis moins mixées (toujours bien cuits et fondants). A partir de 1 an, bébé pourra les manger comme des grands. Quelques cuillères à café au début suffisent. Elles permettent de remplacer la portion de viande si elles sont associées à des céréales (pâtes, riz, pomme de terre…de préférence complètes).

Les laitages (yaourts, fromages blancs, …)

Les classiques natures, sans sucre ajouté et non aromatisés sont possibles mais il est préférable de lui proposer des laitages spécifiques pour bébé (au goûter par exemple), enrichis en fer et plus adaptés en protéines et en acides gras, surtout si les biberons ne sont pas tous pris.

Les fruits et légumes riches en vitamine C

Poivron, chou-fleur, brocoli, patate douce, navet, chou de Bruxelles, pamplemousse, mandarine, fruits rouges, clémentine, kiwi, … ils favorisent l’absorption du fer, apporté par les légumineuses notamment.

Les fromages peu salés, pasteurisés

Une petite part de fromage est parfaite (15g environ) 1 fois par jour maximum. C’est l’équivalent d’une ou deux petites cuillères à café de fromage. Et, comme il est très riche en protéines, il peut remplacer de temps en temps la viande, s’il est proposé avec une céréale, par exemple : pâtes + gruyère ou riz au lait.

Les noix, noisettes, amandes, pistaches… en poudre

Vous pouvez aussi proposer à bébé des fruits à coque (noix, noisettes, amandes, pistaches…) moulues (pour éviter le risque d’étouffement) ou en pâte (fruit à coque + huile de colza mixés). Les fruits à coque sont riches en fer et en Oméga 3. Vous pouvez par exemple mélanger quelques cuillères à café de poudre de temps en temps dans la purée de bébé. Cela permettra de varier le goût des repas.

Les céréales infantiles

Les « céréales infantiles » sont un produit spécifiquement fabriqué pour les enfants de moins de 3 ans. Leur composition et leur fabrication sont encadrées par une réglementation spécifique. Elles sont notamment enrichies en fer.

Les matières grasses

Elles sont à ajouter dans chaque préparation de bébé : 1 à 2 cuillères à café d’huile de colza et de temps en temps une noisette de beurre. Elles sont indispensables, en particulier chez les enfants qui ne mangent pas de viande (apports en Oméga 3 et vitamine D plus bas).

 

Et si bébé est allaité c’est encore mieux !

Le lait maternel est particulièrement intéressant en fer. Sinon, vous pouvez compléter avec du « lait de croissance » ou alterner « lait de croissance » et lait de vache entier UHT.

 

Les signes d’une carence en fer 

Si votre enfant présente des symptômes d’une possible carence en fer (prise de poids plus lente, peau pâle, manque d’appétit, irritabilité…) le mieux serait de consulter un médecin.

 

Imprimer cet article Imprimer cet article

Découvrir d’autres articles

Rejoignez-nous
…….Inscription…….

Vous êtes enceinte ou vous avez un enfant de moins de 3 ans ?

Vous avez un petit budget ?

Malin pour bien grandir