Des protéines oui mais pas trop !

Accueil / Mes conseils et astuces / 4/6 mois / Des protéines oui mais pas trop !
Des protéines oui mais pas trop !

Des protéines oui : mais en bonne quantité et variées !

Les premiers mois, la principale source de protéines pour un bébé est le lait (ou laitages et fromages au moment de la diversification). Elles sont ensuite apportées par une source animale : la viande, le poisson ou les œufs. Mais inutile de donner tous les jours de la viande à votre bébé. L’idéal est de varier les protéines dans son alimentation. Mais comment faire ? En quelles quantités ? On vous guide.

 

Varier les protéines

Les protéines animales (autres que celles du lait) peuvent être introduites dès le début de la diversification alimentaire, mais de préférence une fois que bébé a déjà goûté à une belle variété de légumes !

On recommande de proposer ces protéines une seule fois par jour, en général au repas de midi, mais rien n’empêche de les donner le soir.

L’idéal est de les varier : comme pour les légumes, les fruits et les autres aliments ! Par exemple, sur une semaine, vous pouvez faire : 2 fois par semaine du poisson, 2 fois par semaine de la viande (rouge et blanche, en évitant les abats et la charcuterie à l’exception du jambon cuit découenné), et 2 fois par semaine de l’œuf. Vous pouvez aussi faire un jour dans la semaine sans protéine animale, en proposant à la place des légumineuses (lentilles, pois chiche, haricots secs…) avec un féculent (pâtes, riz, pommes de terre…).

Et si le repas du midi de la crèche ou celui préparé par l’assistante maternelle était composé de viande, d’œuf ou de poisson, inutile d’en donner le soir.

Des protéines mais pas trop !

Même si les protéines sont indispensables à l’organisme (notamment pour éviter la carence en fer), elles ne peuvent être mangées à volonté. Pourquoi ? Parce qu’elles surchargent les reins de bébé. S’il consomme trop de protéines, son organisme va devoir les stocker. Or avant 3 ans, ils sont encore immatures. Il faut donc les préserver. En quelles quantités alors ? A chaque âge correspond des besoins spécifiques. Il est donc nécessaire d’adapter la dose donnée en fonction de l’âge de votre enfant. Et comme vous le verrez dans notre outil, des petites doses suffisent !

 

Plus de poisson et d’œuf dans l’assiette de bébé !

Pour le poisson, essayez de varier entre poisson maigre (merlan, cabillaud, sole, etc.), et poisson gras (saumon, maquereau, sardine, hareng, truite fumée) au moins 2 fois par semaine. Qu’ils soient frais, surgelé ou encore en conserve au naturel sans sel (très économiques), ils peuvent être introduits dès le début de la diversification alimentaire (sauf pané) ! Pour savoir lesquels donner plus précisément, on a créé un outil pour vous !

Et n’oubliez pas les œufs ! En plus d’être abordables, ils peuvent tout à fait remplacer la viande et le poisson pour les enfants qui ne les aiment pas. Par contre, il doit être proposé bien cuit à bébé : en œuf dur mixé au début, puis haché, en omelette, ou intégré à des recettes de cakes ou de flans de légumes par exemple.

Alors c’est parti pour varier les protéines dans les menus de bébé.

Imprimer cet article Imprimer cet article

Découvrir d’autres articles

Rejoignez-nous
…….Inscription…….

Vous êtes enceinte ou vous avez un enfant de moins de 3 ans ?

Vous avez un petit budget ?

Malin pour bien grandir