L’oralité et ses troubles chez les enfants

Accueil / Mes conseils et astuces / 1/3 ans / L’oralité et ses troubles chez les enfants

Les troubles de l’oralité

Qu’est-ce qu’un trouble de l’oralité chez l’enfant ? Comment diagnostiquer un trouble de l’oralité ? Est-ce de l’anorexie infantile ? On vous dit tout dans cet article.

L’oralité, c’est quoi ?

L’oralité est une notion regroupant l’ensemble des fonctions orales suivantes :

  • Goût et plaisir,
  • Odorat,
  • Respiration,
  • Sourire/communication,
  • Phonation (=production d’un son).

Il semblerait qu’environ 20 à 25% des enfants rencontrent des troubles du comportement alimentaire, souvent difficiles à diagnostiquer.

Comment repérer des troubles de l’oralité ?

Tout d’abord, il est important de tenter de différencier trouble de l’oralité et néophobie. Si votre enfant refuse un aliment qu’il ne connaît pas, il ne s’agit pas de troubles de l’oralité mais de néophobie alimentaire. C’est une situation très banale et assez fréquente vers l’âge de 18 mois environ. Forcer un enfant à manger et ne pas être patient lors de cette phase de néophobie peut, par contre, déclencher des troubles de l’oralité.

On parle généralement de troubles de l’oralité pour des enfants qui refusent de manger de façon très durable (biberons, aliments, morceaux), qui n’ont aucun plaisir à table, un réflex nauséeux, des régurgitations, des troubles de la succion/déglutition, … On constate également une prise de poids (trop) faible et parfois aussi des troubles pour articuler correctement.
Les enfants pour qui l’on parlait auparavant “d’anorexie infantile”, souffriraient peut-être plutôt de troubles de l’oralité. Ce terme est en effet plus large que “anorexie” qui veut dire refus de manger.

Pour que le bon diagnostic soit trouvé, il faut souvent s’entourer de plusieurs types de médecins : pédiatre, gastro-entérologue, psychologue, psychomotricien et orthophoniste.

D’après le Pr OLIVES (gastro-entérologue pédiatrique) il semblerait que des facteurs prédisposants puissent exister : « l’éducation alimentaire, le contexte socio-culturel, et des circonstances périnatales particulières ».

L’idéal est de repérer dès que possible ces troubles de l’oralité afin que l’enfant et ses parents bénéficient d’une prise en charge précoce, multidisciplinaire et adaptée.

Et si vous souhaitez connaître quelques astuces sur les pratiques à adopter, voici un petit tableau récapitulatif, très rapide à lire !

 

Imprimer cet article Imprimer cet article

Découvrir d’autres articles

Rejoignez-nous

…….Inscription…….

Vous êtes enceinte ou vous avez un enfant de moins de 3 ans ?

Vous avez un petit budget ?

Malin pour bien grandir