Etape des morceaux : comment l’aborder sereinement ?

Accueil / Mes conseils et astuces / 6/12 mois / Etape des morceaux : comment l’aborder sereinement ?
Etape des morceaux : comment l’aborder sereinement ?

Etape des morceaux : comment l’aborder sereinement ?

L’étape de l’introduction des morceaux pendant la diversification alimentaire est souvent stressante pour la plupart des parents. Alors pour vous aider à aborder cette étape sereinement, voici quelques conseils !

 

Surveiller les signes pour savoir si bébé est prêt 

Bébé est prêt à manger des morceaux fondants quand :

  • Il avale les purées lisses et épaisses facilement,
  • Il sait se tenir droit dans sa chaise,
  • Il essaye de mâcher quand il porte quelque chose à sa bouche,
  • Il est capable de prendre un aliment dans sa main et de le porter à la bouche,
  • Il se montre curieux par rapport à votre assiette et à celle des autres membres de la famille.

En majorité, ces signes apparaissent entre 7 et 8 mois.

Voici une vidéo qui devrait vous aider à y voir plus clair et à repérer les signes au quotidien 😉

 

Avancer progressivement et introduisez une seule nouvelle texture par repas.

À partir de 6/8 mois, selon l’âge auquel vous avez commencé à diversifier, il est important de proposer progressivement de nouvelles textures à votre enfant. Il va ainsi pouvoir développer ses capacités à bien mâcher.

Si vous donnez des petits pots, variez les marques et les recettes, la consistance et la taille des morceaux changent d’un produit à l’autre.

Si vous cuisinez vous-même, essayez tous les aliments hachés ou écrasés grossièrement à la fourchette (purée granuleuse) comme des purées dans lesquelles on ajoute au choix des pâtes alphabet, de la semoule, du riz bien cuit, de petits morceaux de volaille, de poisson très cuit émietté, ou de l’œuf dur haché par exemple.

  • Proposer aussi un quignon de pain de temps en temps au repas permet de stimuler la mastication et de fortifier la mâchoire (au début il est préférable de remplacer le pain lorsqu’il est trop imbibé de salive car un morceau risque de se détacher).

A partir de 8 mois, vous pourrez passer aux aliments en morceaux très mous qui s’écrasent entre la langue et le palais ou entre les doigts comme les croûtes de pain (avec surtout la croûte du pain et un peu de mie), les bâtonnets de légumes cuits à la vapeur, la banane, les boudoirs, etc.

Vers 10 mois, on commence à introduire des aliments en morceaux à croquer, à mâcher avec les dents (aliments cuits, fruits crus, crudités en petits morceaux…).

 

Vous avez peur qu’il s’étouffe ?

Même en l’absence des molaires, votre enfant peut manger des aliments en morceaux comme des légumes ou des fruits, cuits ou crus, en choisissant des morceaux qui ne soient pas trop durs (éviter la pomme 😉), ou des morceaux de fromage assez mous. Un enfant mâche avec ses gencives en l’absence de molaires. La taille moyenne des morceaux sera d’environ 1 à 2 cm sur 1 à 2 cm, mais vous pouvez aussi proposer quelques petits pois bien cuits à condition qu’il sache les mâcher.

Et s’il refuse les morceaux, que faire ?

Surtout, ne forcez pas votre enfant 😉 Il vient de passer quelques mois à s’habituer à la texture lisse des purées et des compotes alors cela peut prendre un peu de temps avant qu’il accepte les textures.

L’idéal est de toujours proposer une partie avec et sans morceau séparément dans l’assiette (ne pas mixer ensemble morceau et purée pour éviter le réflexe d’extrusion)

Jouez sur les couleurs, formez des visages rigolos avec les légumes, transformez le repas en une activité ludique.

Vous pouvez également laisser bébé manger seul avec ses mains, découvrir les textures, les porter à la bouche seul. Présentez-lui un écrasé de pomme de terre, des vermicelles fondants ou encore des morceaux de banane pour faire le test. Il les assimilera à sa manière et donc plus facilement.

–  Cuisiner devant lui en lui expliquant ce que vous allez lui préparer. Variez les préparations et les goûts ! Partagez le repas avec lui et faites-lui goûter ce qui se trouve dans votre assiette (on le sait, c’est toujours meilleur chez le voisin 😉). Si bébé recrache les morceaux, il s’agit peut-être simplement du réflexe d’extrusion qui lui permet de ne pas s’étouffer. Mot d’ordre : la patience !

Retrouvez notre outil visuel par âge pour faire évoluer plus facilement la texture des repas de bébé. Il est ici en pdf à imprimer sur le frigo 🙂

La “grignoteuse” peut aider ?

Elle n’est pas recommandée pendant la diversification alimentaire car elle ne ferait que reculer la présentation des morceaux…
Bébé doit être habitué très tôt aux morceaux. Dès qu’il peut prendre à 6 mois, n’hésitez pas à lui donner un bout de pain puis très vite des morceaux fondants. Si on retarde trop pour proposer des morceaux, bébé perd son réflexe nauséeux et fera des fausses routes. 
En plus, quand on présente un aliment tel quel comme un bâtonnet de carotte à son enfant, cela participe à son éducation au goût et aux aliments !
Selon les pédiatres, c’est donc un accessoire inutile et potentiellement dangereux, qui peut retarder l’introduction de morceaux et favoriser les fausses routes si les morceaux sont introduits trop tard.

Découvrir d’autres articles

Rejoignez-nous
…….Inscription…….

Vous êtes enceinte ou vous avez un enfant de moins de 3 ans ?

Vous avez un petit budget ?

Malin pour bien grandir