Les produits laitiers indispensables chez bébé

Accueil / Mes conseils et astuces / 4/6 mois / Les produits laitiers indispensables chez bébé
Les produits laitiers indispensables chez bébé

L’importance des produits laitiers : lait, laitages et fromages chez bébé 

La consommation de produits laitiers : lait, laitages et fromages chez bébé, permet de couvrir ses besoins en calcium, mais aussi une partie de ses besoins en protéines, en lipides et en fer. Après 6 mois et jusqu’à 3 ans, il faut compter entre 500 et 800 ml de lait ou d’équivalents laitiers par jour. Pourquoi sont-ils indispensables ? Comment introduire ces produits laitiers lors de la diversification alimentaire de votre bébé ? Et quels sont au contraire, les produits laitiers déconseillés ? On vous guide !

Le lait 

C’est l’aliment de base pendant sa croissance. Il est riche en calcium et apporte des vitamines B2, B5, B12, D, A, du sélénium et du potassium. De plus, il est constitué à plus de 90% d’eau ce qui permet aussi d’hydrater bébé !

Si votre bébé est allaité, l’idéal est de le nourrir uniquement avec du lait maternel jusqu’à 6 mois. Si votre bébé est nourri avec du lait infantile, le lait infantile 1er âge est recommandé à cet âge. Passé 6 mois, si vous n’allaitez pas ou en complément du lait maternel, le pédiatre vous conseillera un « lait de suite » jusqu’à l’âge de 1 an. Ensuite, entre 1 et 3 ans, les « laits de croissance » sont plus enrichis en nutriments dont bébé a particulièrement besoin (fer et acides gras essentiels oméga 3). Et passé 1 an, si vous n’optez pas pour un lait de croissance, veillez à donner du lait entier (pasteurisé). Bébé a de gros besoins en lipides, notamment pour son développement cérébral.

Un bébé consomme en moyenne entre 500 et 800 ml de lait (maternel ou infantile). Puis, une partie de cet apport lacté sera remplacé par les laitages en grandissant.

Les laitages 

Les laitages (yaourts, fromages blancs, petits suisses…) sont aussi très intéressants pour leur teneur en calcium et leurs nutriments.

Vous pouvez commencer à les introduire dès le début de la diversification alimentaire. A partir de 4 mois ou un peu plus tard, en particulier si votre enfant est prématuré. Mais après 6 mois révolus, le lait seul ne suffit plus à couvrir ses besoins. 

Les laitages au rayon bébé sont plus adaptés jusqu’à 3 ans car ils sont 20 à 30 fois plus riches en fer que le lait de vache utilisé dans les yaourts adultes. Ils sont aussi beaucoup plus riches en acides gras et en vitamines. Au début, 1 à 2 cuillères à café suffisent. Si votre enfant les apprécie, il peut vite passer à 1 petit suisse entier (60 g) ou ½ pot de yaourt ou fromage blanc (50 à 60 g), qui lui servira de dessert à midi ou de goûter.

Pour qu’il ne s’habitue pas trop vite au goût sucré, il est conseillé de lui proposer des laitages natures, que vous pouvez aromatiser naturellement (avec de la compote, jus d’agrume, cannelle, etc.). L’idéal est d’alterner les goûts et les types de laitages sur la semaine.

S’il ne les apprécie pas trop, pas d’inquiétude, il existe des astuces pour lui faire aimer.

Les fromages 

Il existe une multitude de fromages : les fromages frais, les fromages affinés, les fromages fondus… Plus le fromage est dur (emmental, comté, parmesan…), plus il est riche en calcium. Tous peuvent être proposés dès le début de la diversification alimentaire.

On conseille de proposer à bébé un morceau de fromage par jour (20g environ). Au début, il sera fondu. Puis en grandissant, vous pourrez lui donner de vrais petits morceaux. Cela au repas du midi généralement et en alternance avec des laitages spécifiques pour bébés (yaourts, petits suisses), ou des yaourts fait à la maison avec du lait 2e âge ou de croissance (150 à 200ml de lait = un yaourt = 20g de fromage).

Les produits laitiers déconseillés pour bébé

Pour rappel, le lait de vache n’est pas adapté aux besoins de bébé avant 1 an. De même, que les laits de vache, de chèvre, d’ânesse, de jument, de brebis.

De plus, les boissons végétales (de châtaigne, d’amande, de coco, de riz, etc,…) souvent vendues avec l’appellation «lait», ne répondent pas aux besoins nutritionnels des enfants de moins de 1 an. Elles peuvent être utilisées que chez des enfants de plus de 3 ans, occasionnellement, en complément alimentaire ou pour des recettes, mais jamais en remplacement du lait.

Par ailleurs, tous les produits laitiers ½ écrémés, écrémés et 0 % MG ne sont pas adaptés pour un enfant de moins de 3 ans. Ils n’apportent pas suffisamment de matières grasses.

Enfin, le lait cru et les fromages au lait cru sont déconseillés pour éviter toute infection.

Imprimer cet article Imprimer cet article

Découvrir d’autres articles

Rejoignez-nous
…….Inscription…….

Vous êtes enceinte ou vous avez un enfant de moins de 3 ans ?

Vous avez un petit budget ?

Malin pour bien grandir