Menu type pour le goûter de la naissance à l’âge adulte

Accueil / Mes conseils et astuces / 0/4 mois / Menu type pour le goûter de la naissance à l’âge adulte
Menu type pour le goûter de la naissance à l’âge adulte

Ahhh le goûter !!! Simple moment de plaisir pour certains, ou moment indispensable pour d’autres : à chacun sa façon de profiter de ce 3ème repas de la journée. D’ailleurs, est-ce un repas à part entière ? Est-il réellement nécessaire ? Si oui, que proposer au goûter à un enfant ? A quel âge faut-il arrêter ? Voici des précisions à ce sujet ainsi que des exemples de menu type pour bien nourrir toute la famille au goûter, de la naissance à l’âge adulte.

Le goûter est-il nécessaire ?

Oui, le goûter est un véritable repas. Il est nécessaire à l’équilibre alimentaire de l’enfant, c’est-à-dire jusqu’à la fin de l’adolescence. Au-delà, il n’est plus indispensable…

Il doit représenter environ 10% de ce qu’un enfant va manger pendant une journée. Son rôle est notamment de permettre à l’enfant de « recharger » ses batteries et de tenir jusqu’au repas suivant (le dîner). Il ne faut donc pas négliger sa composition. Et il est important de faire en sorte qu’il soit équilibré et pas uniquement une source de produits sucrés. Et pour cela, 2 à 3 composants suffisent le plus souvent :

  • Un produit laitier,
  • Un produit céréalier,
  • Et éventuellement un fruit.

Que donner au goûter pour un enfant ?

Puisque chaque enfant est différent, surtout en fonction de son âge, il est utile d’adapter la composition de ce repas à chaque type d’enfants. Alors comme vous le verrez dans notre menu type, voici comment composer un goûter équilibrée pour les différentes personnes pouvant constituer une famille :

  • Pour un bébé de la naissance à 1 an :
    • Du lait maternel ou infantile,
    • + 1 fruit (en adaptant sa texture) : une fois qu’il a commencé la diversification et que son appétit le lui permet,
    • un petit morceau de pain : là aussi une fois qu’il a commencé la diversification et que son appétit le nécessite.
  • Pour un enfant de 1 à 3 ans :
    • Du lait maternel ou du lait de croissance ou un laitage nature,
    • + 1 fruit cru ou sous forme de compote,
    • un morceau de pain  ou 1 à 2 biscuits peu sucrés : à adapter selon son appétit.
  • Pour un enfant de 4 à 11 ans :
    • 1 produit laitier : 1 verre de lait ou un laitage (yaourt ou fromage blanc) ou du fromage affiné (1 part/jour maxi, à répartir avec les autres repas),
    •  du pain (pour aller avec le formage ou à prendre avec 2 carrés de chocolat noir par exemple) ou des biscuits peu sucrés,
    • + 1 fruit cru de préférence (ou sous forme de compote).
  • Pour un adolescent :
    • 1 produit laitier : 1 verre de lait ou un laitage (yaourt ou fromage blanc) ou du fromage affiné (1 part/jour maxi, à répartir avec les autres repas),
    • du pain (pour aller avec le formage ou à prendre avec 2 carrés de chocolat noir par exemple) ou des biscuits peu sucrés,
    • + 1 fruit cru de préférence (ou sous forme de compote).
  • Pour les parents/adultes : plus besoin de goûter !

Que faut-il surveiller ?

Bien que le goûter soit un vrai repas indispensable à l’équilibre alimentaire de l’enfant, il ne faut pas pour autant trop en donner. Si la crèche ou l’assistante maternelle qui garde l’enfant lui propose un goûter, il est alors important que les parents ne donnent pas à nouveau des biscuits ou du pain ou des viennoiseries au moment où ils récupèrent leur enfant. S’il est dur pour lui d’attendre le dîner parce qu’il a faim, essayez plutôt de demander qu’il prenne si possible son goûter un peu plus tard. Ou alors, avancez l’heure du dîner (et donnez-lui son bain après le repas par exemple).

Lui proposer des fruits crus lui permettra de tenir un peu plus longtemps. Pourquoi ? Parce que le fait de devoir les mastiquer permet d’être plus « calé » qu’avec une compote. Ils peuvent être introduits dès 4/6 mois en adaptant la dose au début et la texture. En plus, ils sont plus riches en vitamines et minéraux.

Côté gâteaux, tentez de prendre ceux qui sont le plus simples possibles : type biscuits secs, boudoirs, galettes, … Le fait qu’ils soient sans chocolat ni confiture est peut-être un peu moins appétissant mais cela limitera leur teneur en sucres. Ce qui sera meilleur pour la santé de votre enfant ! Si votre emploi du temps vous le permet et que vous aimez cuisiner, il est aussi possible de préparer par exemple un simple quatre-quarts durant le week-end et de lui en donner une tranche (de 50 à 100g selon son âge) chaque jour. Et sinon, un simple morceau de pain (complet ou aux céréales idéalement) avec 2 carrés de chocolat noir sera parfait. Et en plus, tous les enfants (ou presque) aiment cela !!

Enfin, jusqu’à l’âge de 3 ans (et la rentrée à l’école), l’idéal est de profiter du goûter pour proposer un biberon ou un verre de lait adapté : lait maternel si possible, préparation de suite (lait 2ème âge) puis du lait de croissance (ou lait entier si ce n’est pas possible). Si l’enfant n’en prend pas lors de ce repas, il devient alors plus compliqué pour lui d’en avoir assez et donc de couvrir ses besoins : 250 à 500 ml/jour jusqu’à 3 ans. Après, 3 produits laitiers par jour (1 à chaque repas) suffisent.

Imprimer cet article Imprimer cet article

Rejoignez-nous

…….Inscription…….

Vous êtes enceinte ou vous avez un enfant de moins de 3 ans ?

Vous avez un petit budget ?

Malin pour bien grandir