Que faire en cas de refus du biberon ?

Accueil / Mes conseils et astuces / 6/12 mois / Que faire en cas de refus du biberon ?
Que faire en cas de refus du biberon ?

Que faire en cas de refus de biberon ?

Quand un allaitement n’est pas souhaité ou pas possible, ou quand la maman souhaite sevrer son bébé, un enfant est alors nourri au biberon. Mais que faire quand il ne veut plus le boire ? Faut-il insister ? Le remplacer ? Que lui donner à la place ? Voici quelques astuces en cas de refus de biberon.

L’intérêt du lait

Quel que soit l’âge de votre enfant, le lait maternel ou le lait en poudre reste le pilier de l’alimentation d’un bébé. Il permet de couvrir ses besoins en énergie, de lui apporter la juste dose de protéines, de calcium, de fer ou encore d’acides gras.

Quand il l’accepte, un enfant devrait idéalement consommer :

  • de 0 à 6 mois : 750 mL/jour environ
  • de 6 à 8 mois : entre 500 et 750 mL/jour environ
  • de 8 à 12 mois : 500 mL/jour environ
  • après 12 mois : entre 250 et 500 mL/jour environ.

Continuez de lui proposer du lait

Si votre bébé est en forme (pas malade) et qu’il n’y a pas eu de changement ou de souci à la maison qui aurait pût le perturber, le refus du biberon ne dure généralement que quelques jours. Il en a peut-être tout simplement moins envie. C’est pour cela que, sans le forcer, il faut continuer de proposer régulièrement son biberon de lait adapté à votre enfant. Il finira par l’accepter à un moment donné, sans explication… Par contre, pour ne pas le décourager durant cette période, n’hésitez pas à lui donner une quantité de lait un peu plus faible que d’habitude.

Changez un peu…

Il est possible que votre enfant se lasse un peu du goût de son lait. Cela concerne le plus souvent les “grands” bébés qui ont commencé la diversification et qui apprécient d’avoir des repas avec du goût grâce aux légumes, fruits, viandes, … proposés.

Si besoin, à partir de 4 et 6 mois, vous pouvez parfumer un peu son biberon. Pour cela, ajoutez une petite dose de céréales “pour bébé” ou quelques cuillerées de purée de légumes ou de fruits s’il a commencé la diversification. Pensez alors à adapter le débit de la tétine pour éviter qu’elle ne se bouche.

Selon son âge, il est possible d’essayer d’autres “contenants” comme un verre à bec verseur ou une timbale ou un simple verre « de grand ». Même s’il vous paraît encore petit, votre enfant grandit. Il a peut-être envie d’autre chose ou veut peut-être simplement vous imiter !

Surtout, restez patient(e) car cela finira par rentrer dans l’ordre. Et si cela vous inquiète, parlez-en à votre médecin (généraliste, pédiatre, …) lors de votre prochaine visite.

Reconnaître les signes de faim et de rassasiement de bébé

Quelques signes permettent de savoir si bébé a faim ou si au contraire il est rassasié :

  • Si bébé a faim, il aura tendance à se mettre à pleurer, agiter ses bras et ses jambes, ouvrir la bouche quand le sein, le biberon ou la cuillère approche.
  • Tandis que s’il est rassasié, il va plutôt tourner la tête quand la cuillère approche, s’endormir sur le sein ou le biberon, ralentir la tétée ou la prise de nourriture ou encore quitter sa chaise pour aller jouer.

L’important est d’être à l’écoute des réactions de votre enfant.

 

Imprimer cet article Imprimer cet article

Découvrir d’autres articles

Rejoignez-nous

…….Inscription…….

Vous êtes enceinte ou vous avez un enfant de moins de 3 ans ?

Vous avez un petit budget ?

Malin pour bien grandir